ISSUE #1258
ARTICLE PRINCIPAL

L'eau que vous buvez est-elle vraiment potable ?
L'Amérique du Nord possède des sources d'approvisionnement parmi les plus sécuritaire dans le monde. Cependant, les statistiques nationales ne sont pas spécifiques sur la qualité de l'eau qui sort de votre robinet. En effet, la qualité de l'eau potable varie d'un endroit à l'autre en fonction de l'origine de cette eau et de son traitement.
L'eau naturellement pure n'existe pas. Dans la nature, toute eau contient des impuretés.
 
 
Aussi ce mois ci...

11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison
Lorsque vous décidez d'acheter une maison, il y a un certain nombre de points qui doivent être pris en considération. Comme l'achat d'une maison sera un des plus importants achats que vous ferez dans votre vie, apprendre les 11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison peut rendre le processus plus facile.
 


 
 

Les thermostats automatiques et programmables
Dans notre société de hautes technologies, nous ne pensons pas beaucoup à certains des gadgets dans nos maisons. Prenez par exemple l'omniprésent thermostat - un équipement de base des ménages nord-américains pendant des décennies. Il prend généralement la forme d'une boite discrète sur le mur, mais ce dispositif contrôle le confort de votre famille le jour le plus froid en Janvier et le jour le plus chaud en Juillet.
 
 
Liens rapide

 

Top>>

L'eau que vous buvez est-elle vraiment potable ?

L'Amérique du Nord possède des sources d'approvisionnement parmi les plus sécuritaire dans le monde. Cependant, les statistiques nationales ne sont pas spécifiques sur la qualité de l'eau qui sort de votre robinet. En effet, la qualité de l'eau potable varie d'un endroit à l'autre en fonction de l'origine de cette eau et de son traitement.

Quels contaminants peuvent se retrouver dans l'eau potable ?

L'eau naturellement pure n'existe pas. Dans la nature, toute eau contient des impuretés. Quand l'eau s'écoule dans les ruisseaux, repose dans les lacs et s'infiltre dans les couches de sol et de roches, elle dissout ou absorbe les substances qu'elle touche. Certaines de ces substances sont inoffensives. En fait, certaines personnes préfèrent l'eau minérale précisément parce ces minéraux lui donnent un gout agréable. Cependant, à certaines concentrations, les minéraux, tout comme les produits chimiques fabriqués par l'homme, sont considérés comme des contaminants qui peuvent donner à l'eau un gout désagréable ou même présenter des dangers. Certains contaminants proviennent de l'érosion de formations rocheuses naturelles. D'autres contaminants sont rejetés par les usines, les exploitations agricoles ou utilisés par les consommateurs dans leurs maisons et jardins. Les sources de contamination pourraient être dans votre quartier ou venir de sites éloignés. Les analyses de qualité de l'eau de votre région indiquent la nature des contaminants présents dans votre eau potable, les niveaux auxquels ils ont été décelés et la source réelle ou probable de chaque contaminant. Certains systèmes de collecte d'eau souterraine ont des programmes de protection des têtes de puits pour empêcher les substances de les contaminer. De même, certains systèmes de collecte d'eau de surface protègent les bassins versants autour des réservoirs pour éviter la contamination.

D'où vient l'eau potable ?

L'approvisionnement constant d'eau potable est essentiel à chaque communauté. Les habitants des grandes villes boivent fréquemment de l'eau qui provient de sources d'eau de surface comme les lacs, les rivières et les réservoirs. Parfois, ces sources sont proches du point de consommation. Les fournisseurs d'eau potable tirent aussi parfois leur eau de sources éloignées. Dans les deux cas, quand vous pensez à l'endroit d'où votre eau potable provient, il est important de tenir compte non seulement de la section de la rivière ou du lac que vous pouvez voir, mais aussi de l'ensemble du bassin. Le bassin versant est la superficie des terres sur lesquelles l'eau coule dans la rivière, le lac ou le réservoir. Dans les zones rurales, les gens sont plus susceptibles de boire de l'eau qui a été pompée d'un puits. Ces puits prennent l'eau des aquifères - des réservoirs naturels sous la surface de la terre - qui peuvent s'étendre sur quelques kilomètres ou s'étendre sur de vastes régions. Comme avec de l'eau de surface, il est important de se rappeler que des activités industrielles et agricoles éloignées de chez vous peuvent affecter la qualité des eaux souterraines de votre communauté.

Comment est traitée l'eau potable?

Quand un fournisseur d'eau prend l'eau non traitée d'une rivière ou d'un réservoir, l'eau contient souvent des impuretés, de petits morceaux de feuilles et autres matières organiques ainsi que des traces de certains contaminants. Quand cette eau arrive à l'usine de traitement, les fournisseurs d'eau ajoutent souvent des produits chimiques appelés coagulants. Ceux-ci agissent sur l'eau alors qu'elle coule très lentement à travers des réservoirs de sorte que les impuretés et les autres contaminants forment des grumeaux qui se déposent au fond. Habituellement, cette eau passe ensuite à travers un filtre pour l'élimination des plus petits contaminants comme les virus et le Giardia Intestinalis. En ce qui concerne l'eau souterraine, elle est naturellement filtrée lors de son passage à travers les couches de la terre dans des réservoirs souterrains appelés aquifères. L'eau que les fournisseurs pompent du puits contient généralement moins de matière organique que l'eau de surface et n'a pas besoin, en général, de passer par tout ou partie des traitements décrits dans le paragraphe précédent. La qualité de l'eau dépendra des conditions locales. Le traitement de l'eau potable le plus commun, considéré par beaucoup comme l'une des avancées scientifiques les plus importantes du 20e siècle, est la désinfection. La plupart des fournisseurs d'eau ajoutent du chlore ou un autre désinfectant pour tuer les bactéries et autres germes. Les fournisseurs d'eau utilisent d'autres traitements si nécessaire, selon la qualité de leur approvisionnement en eau. Par exemple, si l'eau est contaminée avec des produits chimiques organiques, elle peut être traitée avec du charbon actif qui absorbe ou se lie avec les produits chimiques dissous dans l'eau.

Quels sont les effets sur la santé des contaminants contenus dans l'eau potable?

Les contaminants se répartissent en deux groupes en fonction des effets qu'ils peuvent causer à la santé. Votre fournisseur d'eau vous avertira via les médias, le courrier, ou par d'autres moyens, s'il existe un risque potentiel de santé aigu ou chronique de santé publique lié à des composés contenus dans l'eau potable. Vous pouvez contacter le fournisseur pour plus d'informations spécifiques à votre région. Les effets aigus se produisent dans les heures ou jours suivant la consommation d'un contaminant. Le public peut souffrir d'effets aigus sur la santé par ingestion de presque tout contaminant si cette ingestion expose les personnes à des niveaux extraordinairement élevés (comme dans le cas d'un déversement). Dans l'eau potable, les microbes, les bactéries et les virus, sont les contaminants qui ont le plus de chances d'atteindre des niveaux suffisamment élevés pour causer des effets aigus sur la santé. Les mécanismes naturels de défense de la plupart des individus peuvent lutter adéquatement contre les contaminants microbiens sans conséquence permanente à long terme. Toutefois, lorsque des niveaux suffisamment élevés sont atteints, ils peuvent rendre les gens malades, et peuvent être dangereux ou mortel pour une personne dont le système immunitaire est déjà faible à cause du SIDA, la chimiothérapie, l'utilisation de stéroïdes, ou autre raison. Les effets chroniques se produisent suite à une consommation sur le long terme d'un contaminant à des niveaux supérieurs aux normes en vigueur. Les contaminants de l'eau potable qui peuvent avoir des effets chroniques sont des produits chimiques (tels que les sous-produits de désinfection, les solvants et les pesticides), les radionucléides (comme le radium) et les minéraux (tel que l'arsenic). Les effets chroniques de contaminants de l'eau potable sont par exemple le cancer, les problèmes hépatiques ou rénaux ou des difficultés de reproduction.

Comment puis-je contribuer à la protection de l'eau potable ?

Grâce aux nouvelles informations qui sont maintenant disponibles sur l'eau potable, les citoyens peuvent à la fois être conscient des défis liés à la conservation l'eau potable et jouer un rôle actif dans la protection de l'eau potable. Il y a plusieurs façons d'y participer. Certaines personnes vont aider à nettoyer le bassin versant qui est la source de l'eau de leur communauté. D'autres personnes participent à des activités de protection des têtes de puits pour éviter la contamination de la source d'eau souterraine qui fournit de l'eau à leur communauté. Ces personnes seront en mesure de faire bon usage de l'information que les autorités locales et les fournisseurs d'eau collectent lors de l'évaluation de la qualité de l'eau.

D'autres personnes chercheront à assister à des réunions publiques pour s'assurer que les besoins de la communauté concernant l'eau potable sont considérés lors de la prise de décisions concernant l'utilisation des sols. Tous les consommateurs peuvent faire leur part en éliminant convenablement les produits chimiques ménagers.

 


 


 

Top>>

11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison

Lorsque vous décidez d'acheter une maison, il y a un certain nombre de points qui doivent être pris en considération. Comme l'achat d'une maison sera un des plus importants achats que vous ferez dans votre vie, apprendre les «11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison" peut rendre le processus plus facile.

Dans ce rapport, nous présentons 11 questions et réponses pour vous aider à faire un choix éclairé lors de l'achat d'une maison.

1. Que rechercher au moment de faire le choix sur une communauté?

Choisissez une communauté qui vous permettra de mieux vivre votre vie quotidienne. Beaucoup de gens choisissent une communauté en se basant sur les écoles. Recherchez-vous l'accès aux commerces et aux transports en commun? L'accès aux services locaux comme les bibliothèques et les musées est-il plus importants pour vous? Ou préférez-vous la paix et la tranquillité d'une communauté rurale? Lorsque vous identifiez des endroits que vous aimez, parlez aux gens qui y vivent. Ils connaissent la région et seront vos futurs voisins. Plus que tout, vous voulez un quartier où vous vous sentirez à l'aise.

2. Comment puis-je me renseigner sur les écoles locales?

Vous pouvez obtenir des informations sur les systèmes scolaires en communiquant avec la ville ou le conseil scolaire régional ou directment avec les écoles locales. Votre agent immobilier peut également être bien informés sur les écoles dans ce secteur.

3. Comment puis-je me renseigner sur les services communautaires?

Contactez la chambre de commerce locale pour obtemir de la documentation promotionnelle ou parlez à votre agent immobilier sur les kits de bienvenue, cartes et autres informations. Vous pouvez également consulter la bibliothèque locale. Elle peut être une excellente source d'information sur les événements et les services locaux. Les bibliothécaires seront probablement en mesure de répondre à plusieurs de vos questions.

4. Comment puis-je savoir combien se vendent les maisons dans certaines communautés et quartiers?

Votre agent immobilier peut vous donner un chiffre approximatif en vous montrant des prospectus de mise en vente comparables. Si vous travaillez avec un agent REALTOR® ils peut avoir accès à des ventes comparables accessibles sur une base de données.

5. Comment puis-je trouver des informations sur les taxes foncières ?

Le montant total des taxes foncieres de l'année précédente est habituellement inclus dans le prospectus de mise en vente. Si ce n'est pas, demandez au vendeur un reçu fiscal ou communiquez avec le bureau de l'évaluateur local. Les taux d'imposition peuvent changer d'année en année, de sorte que ces chiffres peut-être approximatifs.

6. Quels autres éléments de fiscalité devrais-je prendre en considération?

Conservez à l'esprit que l'intérêt sur votre hypothéque et les taxes foncières seront déductibles (résidents des USA). Un professionnel de l'immobilier qualifié peut vous donner plus de détails sur les autres avantages et risques fiscaux.

7. Est-ce qu'une vieille maison est un meilleur choix qu'une maison neuve?

Il n'y a pas de réponse définitive à cette question. Vous devriez considérer chaque maison en fonction de ses caractéristiques individuelles. En général, les vieilles maisons peuvent se trouver dans des quartiers plus établis, offrent plus d'ambiance et des taux de taxe foncière inférieurs. Les gens qui achètent des maisons plus anciennes doivent cependant ne pas avoir peur d'avoir à faire plus d'entretien et de réparations. Les maisons plus récentes ont tendance à suivre des tendances architecturales plus modernes et incorporent généralement une technologie plus moderne. Elles sont généralement plus facile à entretenir et peuvent être plus économique en terme de consommation d'énergie. Les gens qui achètent des maisons neuves ne veulent souvent pas avoir à se soucier dans les premiers temps d'entretien et de réparations.

8. Que dois-je rechercher lors de la visite d'une maison?

En plus de comparer cette maison à vos souhaits et exigences minimales, considérer les points suivants:

  • Y at-il assez de place pour le présent et l'avenir?
  • Y at-il suffisamment de chambres et de salles de bains?
  • Est-ce la structure de la maison est saine?
  • Les systèmes mecaniques et appareils électoménagrs fonctionnet-ils bien?
  • La cour est-elle assez grande?
  • Aimez-vous la disposition des pièces?
  • Est-ce que vos meubles vont rentrer dans l'espace? Y at-il assez d'espace de stockage? (Amenez un ruban à mesurer pour mieux répondre à ces questions)
  • Est-ce que quoi que ce soit doit être réparés ou remplacés? Est-ce que le vendeur va s'occuper des ces réparations ou remplacements?
  • Imaginez la maison par beau et mauvais temps et dans chaque saison. Serez-vous heureux avec cette maison toute l'année?

Prenez votre temps et considérez soigneusement chaque maison que vous aurez visité. Demandez à votre agent immobilier pour souligner les avantages et les inconvénients de chaque maison, basé sur un avis de professionnel.

9. Quelles questions dois-je demander lors d'une visite?

Beaucoup de vos questions devraient se référer aux problèmes potentiels et les problèmes d'entretiens. Est-ce que quelque chose doit être remplacé? Quels éléments nécessitent-ils un entretien continu (par exemple, la peinture, le toit, le système HVAC, les appareils électroménagers, le tapis)? Renseignez-vous aussi sur la maison et le quartier, en portant une attention particulière aux les questions relatives à la qualité de vie. Assurez-vous que les réponses de l'agent immobilier ou du vendeur sont claires et complètes. Posez des questions jusqu'à ce que vous compreniez toutes les informations qu'ils vous donnent. Préparez une liste de questions à l'avance. Elle vous aidera à organiser vos pensées et les informations que vous recevrez.

10. Comment puis-je enregistrer toutes les maisons que je vois?

Si possible prenez des photos de chaque maison, de l'extérieur, des pièces importantes, de la cour et des éléments que vous aimez ou que vous semblent poser des problèmes potentiels. N'hésitez pas a faire une autre visite. Vous devriez aussi vérifier si la maison peut être vue en ligne. Des photos de la maison pourraient être disponibles sur le site internet.

11. Combien de maisons devrais-je considérer avant d'en choisir une ?

Il n'y a pas de nombre minimum de maisons que vous devriez visiter oir avant de vous décider. Visitez autant de maison qu'il faut jusqu'à ce que vous trouviez celle qui vous convient. En moyenne, les acheteurs voient 15 maisons avant d'en choisir une. Assurez vous seulement de communiquer souvent avec votre agent immobilier à propos de ce que vous recherchez. Il vous aidera à éviter de perdre votre temps.

 

Top>>

Les thermostats automatiques et programmables

Dans notre société de hautes technologies, nous ne pensons pas beaucoup à certains des gadgets dans nos maisons. Prenez par exemple l'omniprésent thermostat - un équipement de base des ménages nord-américains pendant des décennies. Il prend généralement la forme d'une boite discrète sur le mur, mais ce dispositif contrôle le confort de votre famille le jour le plus froid en Janvier et le jour le plus chaud en Juillet.

Qu'est-ce qu'un thermostat?

Il se agit d'un commutateur sensible à la température qui commande une unité ou un système de régulation dans un d'espace comme une chaudière, un climatiseur, ou les deux. Lorsque la température intérieure tombe en dessous ou s'élève au-dessus du réglage du thermostat, l'interrupteur se déplace vers la position marche, et votre appareil de chauffage ou climatiseur fonctionne pour chauffer ou refroidir l'air de la maison pour atteindre le réglage sélectionné pour le confort de votre famille. Un thermostat, dans sa forme la plus simple, doit être ajusté manuellement pour modifier la température de l'air intérieur.

Fonctionnement général d'un thermostat

Vous pouvez facilement économiser de l'énergie en hiver en réglant le thermostat à 68°F (20°C) lorsque vous êtes à la maison et éveillé, et abaisser ce réglage quand vous êtes endormi ou absent. Cette stratégie est efficace et peu couteuse si vous êtes disposé à régler manuellement le thermostat et à vous réveiller dans une maison froide. En été, vous pouvez suivre la même stratégie pour la climatisation centrale en gardant votre maison plus chaude que la normale lorsque vous êtes absent et en abaissant le réglage du thermostat à 78°F (26°C) que lorsque vous êtes à la maison et avez besoin de refroidir l'intérieur de la maison.

Une idée fausse répandue associée aux réglages des thermostats est de penser qu'une chaudière travaille plus fort que la normale pour réchauffer l'espace à une température confortable après que le thermostat ait été baissé. Ce qui impliquerait en fin de compte peu ou pas d'économies. Cette idée fausse a été dénoncée par des années de recherche et de nombreuses études. L'énergie nécessaire pour réchauffer un bâtiment à une température confortable est à peu près égale aux économies réalisées lors de la baisse de température. Vous économisez donc l'énergie entre le moment où la température se stabilise au niveau inférieur et la prochaine montée en température. Donc, plus longtemps votre maison reste à la température basse, plus vous économisez l'énergie. Une autre idée fausse est que plus vous montez le thermostat, plus la chaudière va produire de la chaleur. En d'autres termes plus le thermostat sera positionné sur une haute température plus la maison se réchauffera vite. Or les chaudières fournissent la même quantité de chaleur quel que soit le réglage du thermostat - la variable est le temps nécessaire pour atteindre la température indiquée au réglage du thermostat.

En hiver, des économies importantes peuvent être obtenues en réduisant manuellement ou automatiquement le réglage du thermostat pour aussi peu que quatre heures par jour. Ces économies peuvent être attribués à la perte de chaleur d'un bâtiment en hiver, qui dépend fortement de la différence entre la température intérieure et extérieure. Par exemple, si vous baissez la température sur votre thermostat pendant une nuit entière vos économies d'énergie seront considérables. En baissant votre thermostat pour une période de 8 heures, vous pouvez économiser environ 5% à 15% par an sur votre facture de chauffage - une économie jusqu'à 1% pour chaque degré si la période de baisse est de huit heures. Le pourcentage d'économie est plus important pour les bâtiments dans les climats tempérés que pour ceux dans les climats les plus extrêmes. En été, vous pouvez réaliser des économies similaires en maintenant la température à l'intérieur un peu plus élevé lorsque vous êtes absent.

Toutefois il y a un certain nombre d'inconvénients qui résultent de la commande manuelle de la température de votre thermostat. Comme se réveiller dans une maison froide en hiver et oublier de régler le thermostat en toute saison lorsque vous vous absentez ou allez au lit.

Thermostats avec réglage automatique de la température

Afin de maximiser vos économies d'énergie sans sacrifier votre confort, vous pouvez installer un abaisseur automatique de température ou un thermostat programmable. Ils ajustent automatiquement, sans votre intervention, le réglage de la température. Alors que vous pourriez oublier de baisser le thermostat avant de quitter pour le travail le matin, un thermostat programmable n'oubliera pas! En maintenant les températures les plus élevées ou les plus faibles nécessaires pour votre confort pour quatre ou cinq heures par jour au lieu de 24 heures, un thermostat programmable peut payer pour lui-même en énergie économisée dans les quatre ans.

Les thermostats programmables ont des caractéristiques avec lesquelles vous pouvez ne pas être familiers. La plus récente génération de technologies de thermostats résidentiels est basée sur les microprocesseurs et des capteurs. La plupart de ces thermostats programmables peuvent effectuer une ou plusieurs des fonctions de commande d'énergie suivantes:

  • Ils stockent et peuvent répéter plusieurs paramètres quotidiens que vous pouvez changer manuellement sans affecter le reste du programme quotidien ou hebdomadaire.
  • Ils stockent six ou plusieurs réglages de température par jour.
  • Ils ajustent le chauffage ou la climatisation en fonction des changements de température à l'extérieur.
Note pour les propriétaires de pompes à chaleur

Quand une pompe à chaleur est en mode chauffage, baisser la température sur la commande de réglage peut provoquer un fonctionnement inefficace de l'unité annulant ainsi les économies escomptées. Maintenir une température modérée est la pratique la plus rentable. Cependant, récemment, certains fabricants ont commencé à vendre des thermostats programmables spécialement conçus pour les pompes à chaleur, ce qui rend le cout de réglage à la baisse du thermostat efficace. Dans son mode de refroidissement, la pompe à chaleur fonctionne comme un appareil de climatisation. Régler manuellement la commande de température vous permettra d'économiser de l'argent.

Types de thermostats automatiques et programmables

Il existe cinq types de thermostats automatiques et programmables:

  • électromécanique
  • numérique
  • hybride
  • détection de présence
  • détection de lumière

La plupart coutent entre 30 $ et 100 $ à l'exception des thermostats détecteurs de présence et de lumière qui coûtent environ 200 $.

Les thermostats électromécaniques (EM) sont en général les dispositifs les plus faciles à exploiter. Ils ont généralement des commandes manuelles comme des onglets mobiles pour régler une minuterie rotative et des leviers coulissants pour les réglages de nuit et de jour. Ces thermostats fonctionnent avec la plupart des systèmes de chauffage et de refroidissement classiques, à l'exception des pompes à chaleur. Les contrôles EM ont peu de souplesse et ne peuvent mémoriser que les mêmes paramètres pour chaque jour, même si au moins un fabricant a un modèle avec des réglages séparés pour chaque jour de la semaine. Les thermostats EM sont les mieux adaptés pour les personnes ayant des horaires réguliers.

Les thermostats numériques ont des LED ou des écrans LCD et des touches d ‘entrée de données. Ils offrent une large gamme de fonctionnalités et de flexibilité et peuvent être utilisés avec la plupart des systèmes de chauffage et de refroidissement. Ils offrent un contrôle précis de la température, et ils permettent un planning personnalisé. La programmation de certains modèles peut être assez compliquée; assurez-vous que vous êtes confortable avec les fonctions et le fonctionnement du thermostat que vous choisissez. Retenez bien que vous ne ferez pas d'économie d'énergie si vous ne définissez pas les paramètres de contrôles ou si vous les paramétrez mal. Les systèmes hybrides combinent la technologie des commandes numériques avec les réglages par onglets, leviers et cadrans pour simplifier les mises au point et pour conserver la flexibilité. Les modèles hybrides sont disponibles pour la plupart des systèmes, y compris les pompes à chaleur.

Les thermostats détecteurs de présence maintiennent une température basse jusqu'à ce que quelqu'un appuie sur un bouton pour mettre en route le chauffage ou le refroidissement. Ils ne suivent pas un cycle quotidien lié à l'heure de la journée. Le préréglage «période de confort» peut durer de 30 minutes à 12 heures, selon la façon dont vous avez réglé le thermostat. Ensuite, la température revient à son niveau bas. Ces unités offrent le summum de la simplicité, mais manquent de souplesse. Les détecteurs de présence sont les mieux adaptés pour les espaces qui restent inoccupés pendant de longues périodes de temps. Les thermostats détecteurs de luminosité enregistrent le niveau de luminosité enregistré par l'occupant pour activer le système de chauffage. Lorsque l'éclairage est réduit, une cellule photoélectrique à l'intérieur du thermostat détecte le changement et fait baisser la température de 10 degré sous la température de consigne du mode occupé. Lorsque les niveaux d'éclairage reviennent à la normale, la température s'ajuste automatiquement à la zone de confort. Ces unités n'ont pas besoin de piles ou de programmation et sont remis à zéro après une panne de courant. Les thermostats de détection de lumière sont conçus principalement pour les magasins et les bureaux où l'occupation détermine les besoins d'éclairage, et donc les besoins en chauffage.

Choisir un thermostat programmable

Comme les thermostats programmables représentent une technologie relativement nouvelle, vous devriez vous renseigner le plus possible avant de sélectionner une unité. Lorsque vous recherchez un thermostat, apporter des informations avec vous sur votre unité actuelle, y compris la marque et le modèle. En outre, poser les questions suivantes avant d'acheter un thermostat:

  1. Est-ce que l'horloge de l'unité tire son énergie du circuit basse tension du système de chauffage ou d'une pile? Si oui, est-ce que l'horloge est perturbé par les cycles arrêt / marche de la chaudière? Les thermostats pile sont préférés par de nombreux propriétaires. Enfin est-ce que le thermostat est compatible avec le câblage électrique de votre unité actuelle?
  2. Êtes-vous en mesure d'installer vous-même le thermostat ou devez-vous engager un électricien ou un chauffagiste
  3. Quelle est la précision du thermostat?
  4. Le manuel d'opération est-il facile à comprendre et à mémoriser? Certains thermostats ont les instructions imprimées sur la couvercle ou l'intérieur du boitier. Sinon devrez-vous consulter le manuel chaque fois que vous voudrez paramétrer?

La plupart des thermostats programmables et automatiques remplacent complètement les unités existantes. Ceux-ci sont le choix préféré de nombreux propriétaires. Certains appareils peuvent être placés sur le thermostat existant et sont contrôlés mécaniquement pour permettre des baisses de températures automatiques. Ces appareils sont habituellement alimentés par des batteries, ce qui élimine la nécessité d'un câblage électrique. Ils sont facile à programmer, et parce qu'ils fonctionnent avec des piles, les horloges ne perdent pas leurs données pendant les coupures électriques.

Avant d'acheter un thermostat programmable, notez vos habitudes hebdomadaires y compris les heures de réveil, de départ de votre domicile, les heures de retour à la maison, l'heure du coucher et les températures qui vous conviennent durant ces périodes. Cela vous aidera à décider quel type de thermostat convient le mieux à vos besoins.

Autres considérations

L'emplacement de votre thermostat peut affecter sa performance et son efficacité. Lisez les instructions du fabricant pour éviter les lectures fantômes ou les cycles inutiles de chauffage ou de climatisation. Il doit être à l'abri du soleil direct et à l'écart des courants d'air, des portes, des puits de lumière et des fenêtres. Assurez-vous également que votre thermostat est idéalement situé pour que vous puissiez y avoir accès sans problème et le programmer.

Certains systèmes de chauffage et de refroidissement modernes exigent des contrôles spéciaux. Les pompes à chaleur sont les cas les plus fréquentes et nécessitent généralement des thermostats programmables spéciaux. Ces thermostats utilisent généralement des algorithmes particuliers pour réduire au minimum l'utilisation de systèmes de chauffage de résistance électrique d'appoint. Pour les systèmes de chauffage par résistance électrique, comme le chauffage par plinthes électriques, les thermostats doivent pouvoir contrôler directement des circuits de 120 volts ou 240 volts. Seules quelques entreprises fabriquent ce type de thermostats.

Un moyen plus simple de contrôler votre environnement

Le thermostat le plus adapté à vos besoins dépendra de votre style de vie et de votre confort en ajustant les températures de votre domicile. Bien que les thermostats automatiques et programmables économisent de l'énergie, une unité manuelle peut être tout aussi efficace si vous réglez bien les paramètres - et si vous réveiller dans une maison froide les matins d'hiver ne vous dérange pas. Si vous décidez de choisir un thermostat automatique, vous pouvez le configurer pour élever la température avant de vous réveiller et ainsi éviter un certain inconfort. Il fonctionnera aussi de façon cohérente et fiable pour conserver une température confortable pendant les chaleurs de l'été.


 

Top>>